Sécheresse: interdiction des feux d'artifice sur l'ensemble du territoire cantonal

 

Décison de l'office de l'environnement du 26.7.2022 pdf

Les quelques orages localisés de la semaine passée et de la nuit dernière n’ont pas apporté de pluie en quantité suffisante pour amener une réelle détente sur le front de la sécheresse. L’interception des pluies par le feuillage des arbres et les fortes chaleurs jusqu’à hier ainsi que l’ensoleillement et les conditions ventilées entraînent une évaporation rapide et un nouvel assèchement des sols humidifiés superficiellement par ces pluies.

 

Pour les jours à venir et les festivités du 1er août, les prévisions météorologiques tablent sur de possibles orages mais qui toucheront surtout le sud et l’est du pays, le nord-ouest restant plus sec. De plus, les précipitations liées à ces systèmes orageux devraient rester faibles.

 

Dans ces conditions, et à défaut de prévisions météorologiques plus favorables, le degré de danger d’incendie de forêt reste qualifié de « fort » (degré 4 sur 5). Par conséquent, et à l’approche de la Fête nationale, l’ECA Jura et l’Office de l’environnement ont décidé d’interdire les feux d’artifice sur l’ensemble du territoire cantonal (forêt, zone agricole, zone bâtie). Cette interdiction s’ajoute donc à l’interdiction du 19 juillet de faire des feux en forêt et à proximité, qui reste valable jusqu’à nouvel avis.

 

En revanche, dans le cadre des festivités du 1er août (31 juillet et 1er août), les communes peuvent organiser sous leur propre responsabilité l'allumage de feux traditionnels et l'utilisation d'engins pyrotechniques dans des zones préalablement délimitées et sécurisées à cet effet. Elles seront sises à plus de 200 mètres de la forêt et placées sous la surveillance des sapeurs-pompiers. Les communes peuvent partager cette organisation avec un partenaire privé ou associatif.

 

Le fort danger d’incendie ne diminuera qu’à la suite d’un changement des conditions météorologiques, notamment l’arrivée de précipitations suffisantes pour humidifier la litière forestière et les sols. La levée de la présente interdiction fera l’objet d’une nouvelle information.